LE POLE AGRICULTURE


Notre prestation « Cultiver votre luzerne »

Coopédom dispose d’une expérience riche en matière de conseils agronomiques des luzernières. Nous assurons un service agrofourniture ainsi qu’un accompagnement technique et économique :

AGROFOURNITURE

  • Semences de luzerne et trèfle violet sélectionnées selon les critères suivants :
    • La Matière Protéique
    • Le rendement en matière sèche
    • La pérennité
    • La résistance face à certains parasites
  • Produits phytopharmaceutiques (certificat Certiphyto) :
    • Herbicides

SUIVI AGRONOMIQUE

  • Conseils itinéraire technique :
    • Implantation
    • Désherbage
    • Fertilisation
    • Date de récolte
  • Diagnostic des parcelles avant chaque coupe

Historique et sélection

La luzerne est apparue il y a plus de 9 000 ans en Asie mineure. Elle est cultivée à peu près sous toutes les latitudes. Elle est aujourd’hui, la légumineuse la plus répandue en France. De par ses propriétés multiples, elle est très vite considérée comme une culture favorisant le développement de l’élevage en faisant un aliment du bétail de qualité.

S’il en existe de nombreuses espèces, les plus cultivées sont majoritairement des hybrides issues du croisement entre Medicago falcata (rustique et résistante au froid) et Medicago sativa (plus produtive). Ces deux espèces, sont adaptées à des conditions écologiques différentes. Leurs croisements ont donné naissance à une très large gamme d'hybrides.

Plus d'infos sur www.tout-sur-la-luzerne.com

Physiologie

La luzerne est une dicotylédone. A la levée vont d'abord émerger deux cotylédons. La première feuille est unifoliée, les feuilles suivantes sont trifoliées. Au cours de son développement la première tige grandit en produisant des feuilles alternées. Le bourgeon axillaire de la première feuille unifoliée se développe ensuite pour donner une tige secondaire. Deux autres tiges secondaires démarrent à sa suite depuis le niveau des cotylédons. La luzerne développe dans le même temps une racine pivotante principale à l’origine de plusieurs bienfaits.

Culture

Place de la luzerne dans la rotation

luzerne rotation culture
Il est important de choisir un sol sain engendrant un développement plus rapide au printemps et un allongement de la durée d’exploitation La luzerne est non seulement essentielle en termes d’enjeux agronomiques (diversité des assolements, allongement des rotations, protection et structuration des sols,…) mais elle présente de nombreux avantages environnementaux (soustraction d’azote minéral au processus de lessivage, valorisation d’effluents, impact positif sur la biodiversité,..).
Preuve en est, après retournement, la luzerne restitue de l'azote (environ 100 unités au bout de 3 ans) mais de façon très progressive aux cultures suivantes (10 à 15 %, la 1ère année). La luzerne constitue ainsi une excellente tête de rotation.
Entre deux cultures de luzerne sur la même parcelle, il est nécessaire de respecter un délai minimum de 5 ans, voire de 6 à 8 ans, si le parasitisme est intense et 10 ans si le sol est infesté de nématodes.

Type de sol

luzerne sol
Il est important de choisir un sol sain engendrant un développement plus rapide au printemps et un allongement de la durée d’exploitation (préservation des pivots). De part son enracinement profond, la luzerne résiste mieux au stress hydrique.

Un pH proche de la neutralité (pH = 6,5) est souhaité pour permettre une alimentation minérale optimale et ainsi éviter les carences. Cependant l'implantation est possible jusqu'à des PH de 5,8. Dans ces conditions, un amendement calcique est indispensable ainsi que l'inocuation des semences.

Semis

Il est important de choisir un sol sain engendrant un développement plus rapide au printemps et un allongement de la durée d’exploitation
  • Préparation du sol
  • Le semis doit être superficiel : il ne faut pas dépasser 1 cm de profondeur. Lorsque les conditions de semis sont idéales la profondeur optimale est de 0,5 cm. Il est important de rouler sitôt le semis pour assurer un bon contact de la graine au sol et obtenir une levée homogène et rapide. Le rouleau packer est privilégié.
  • Densité et inoculation
  • Il est recommandé de semer à 25 kg/ha en pur de façon à obtenir 350 à 500 plantes/m2. L’inoculation est obligatoire, pour permettre un développement optimal de la luzerne. Cette dernière se réalise au moment du semis. Les bactéries (Rhizobium Méliloti) ainsi apportées servent à fixer l'azote atmosphérique par le biais des nodosités. Il est important de réaliser cette étape à l’abri des rayons UV car les bactéries sont photosensibles. De plus, le semis doit être réalisé dans les quatre heures après l’inoculation.
  • Date
  • Les performances d'une luzernière se jouent dès l'implantation en fonction de l'itinéraire technique qui lui est appliqué. Il est possible, selon les objectifs visés, d’implanter une luzernière sur les périodes suivantes :
    • Semis d’été (dès la récolte de céréale effectuée)
    • Semis de printemps (dès le ressuyage du sol et des températures suffisantes)
    L'objectif visé est d'obtenir une plante ayant un système racinaire le plus développé possible à l'automne suivant le semis (équivalent à une végétation aérienne de 15 à 20 cm). La germination de la luzerne dépend de plusieurs facteurs : la disponibilité en eau, la température et la lumière. Un peuplement dense à la levée est en général garant d'une bonne productivité de la luzernière.
luzerne semis

luzerne fertilisation sol

Fertilisation

  • Exportations minérales par tonne de matière sèche
  • Malgré que la luzerne appartienne à la famille des légumineuses, la luzerne est épandable (200kg d'azotes organiques / Ha), dans la mesure où elle assimile prioritairement l’azote du sol.

Désherbage

La luzerne dispose de multiples matières actives homologuées permettant de lutter efficacement contre les graminées ainsi que les dicotylédones. Le désherbage après implantation, doit se réaliser à partir de la 3ème feuille trifoliée de la luzerne. Les désherbages d’ « entretien », peuvent s’effectuer soit à l’automne pour les anti-graminées (fin novembre, début décembre), soit en sortie hiver pour les anti-dicots (avant la reprise de végétation).

Luzerne et biodiversité

luzerne biodiversite
Couvrant le sol en permanence, sobre en pesticides, fleurissant toute l’année d’avril à octobre, la luzerne offre un gite et surtout un couvert de choix pour les oiseaux, les papillons, les abeilles, les chauves souris, les mammifères et de nombreux autres constituants de la biodiversité ordinaire. Sa disparition provoquerait une perte irrémédiable de biodiversité. C’est pourquoi, avec des associations de protection de la nature et des partenaires institutionnels, la filière luzerne déshydratée s’est mobilisée, pour éviter un appauvrissement supplémentaire de la biodiversité et faire reconnaître sa contribution au développement durable, et s'engager dans la Stratégie Nationale de la Biodiversité 2011-2020.

Luzerne et qualité de l’eau

La luzerne, plante épuratrice, est considérée comme une alliée essentielle pour la préservation de la qualité de la ressource en eau et ce à plusieurs niveaux :
  • Une absence totale d’apports d’engrais azotés due à la capacité de la plante à fixer l’azote atmosphérique
  • Un effet épurateur sur les nitrates présents dans le sol avant son implantation
  • Une capacité d’absorption et de valorisation des effluents d’élevage ou d’industrie agro-alimentaire
  • Une fourniture d’azote à la culture suivante (généralement céréale), limitant d’autant les apports de synthèse extérieurs.
  • Une très faible utilisation de pesticides
luzerne eau